Face à face avec le mammouth

Julien Perrot / © Sandro Campardo

Dans son édito de la Salamandre n°200, Julien Perrot se souvient d'un songe qui l'a poussé à partir sur les traces du mammouth et de son monde disparu.

Avatar de Julien Perrot
- Mis à jour le
Article d'origine par

Un soir d'octobre, à l'heure d'attendre un lièvre ou un chevreuil en lisière, j'ai cru voir apparaître dans l'ombre du crépuscule la masse colossale d'un mammouth. Cette vision stupéfiante m'a coupé le souffle. Hélas, avant même d'avoir repris mes esprits, le songe s'est évanoui.
Depuis cet instant mémorable, je rêve de partir pour de vrai sur les traces du grand animal, de sentir son odeur âcre, d'entendre ses barrissements, de le revoir enfin en cette fascinante époque où de grands glaciers recouvraient une large part de l'Europe.
Le rêve s'est enfin réalisé. Voici une année, j'ai eu l'occasion de partir en Hongrie avec deux complices sur les traces de la bête. Elle, nous ne l'avons pas trouvée, bien sûr, mais notre voyage a livré les ambiances et les décors d'un monde disparu. C'est la base sur laquelle nous avons travaillé, complétant nos impressions de terrain avec mille et un documents.
Vous pouvez goûter aujourd'hui au fruit de cette longue approche. Avec un dossier qui raconte un animal disparu comme nous l'aurions fait pour tout autre réellement croqué sur le vif.
Je suis heureux de partager avec vous cet « automne des mammouths ». Et c'est à vous, lectrice, lecteur, que je dédie cette 200e Salamandre.

Couverture de La Salamandre n°200

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 200
Octobre - Novembre 2010
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir