Terrain de conscience

Une classe d'école observe le paysage, les plantes, les oiseaux ou encore les poissons depuis le pont, accompagnés des commentaires de Yann Le Couviour leur animateur. » / © Emilie Ballif

Aux écoliers, Yann Le Couviour ne parle de nature que sur le terrain. Une manière concrète d’ouvrir les yeux sur les multiples enjeux liés aux milieux naturels.

Avatar de Claire Lecoeuvre
- Mis à jour le
Article d'origine par
Yann Le Couviour

« Les enfants découvrent un monde immense. J'espère les aider à avoir quelques repères, leur permettre de le comprendre puis de réfléchir par eux-mêmes. » Yann Le Couviour, Arles, 3 octobre 2011 / © Emilie Ballif

L’eau du Rhône lèche les murs de la cité d’Arles. Au bout du quai Lamartine, un bateau attend ses passagers, une classe de 6e du collège Van Gogh. En ce jour d'octobre, Yann Le Couviour, animateur nature au CPIE, les emmène en balade sur le fleuve. L'embarquement terminé, première recommandation de l’intervenant : « Surtout, regardez bien autour de vous. Ne perdez rien de ce voyage. » Pour Yann, natif de la région et amoureux de la nature, l’environnement se découvre en situation.

Depuis qu’il est arrivé au Centre permanent d’initiatives pour l’environnement Rhône-Pays d’Arles, en 2005, ce grand gaillard entraîne les jeunes dans de nombreuses sorties éducatives. Son credo : dévoiler les milieux naturels et leur utilisation par l'homme.

Perdus dans la nature

Les élèves de ce matin, âgés de dix à douze ans, se distinguent des autres. Ils ont choisi une option environnement. Tout au long de l’année, ils réaliseront différentes activités : ramassage de déchets, analyse de paysage, classe de mer. Derrière le projet se cache leur professeur de sciences de la vie et de la terre. Voilà cinq ans que Benoît Copin réussit à intégrer l’environnement dans le cursus scolaire. Avec ce triste constat : les jeunes générations ne connaissent plus ce qui les entoure. « En pleine nature, les enfants sont perdus » , se désole l’enseignant. Ces échanges au long cours, comme celui de ce jour, permettront aux élèves de se reconnecter avec les milieux naturels.
Sur la rive, quelques oiseaux quittent bruyamment un enchevêtrement d'arbres morts et vivants, traces des inondations de 2003. Plusieurs doigts pointent dans leur direction. Formation de la forêt alluviale, importance dans la protection des crues, les interrogations fusent. « Les questions sont pertinentes » , remarque l'animateur.
La classe sort sur le pont. Le vent agite le fanion
au- dessus de la cabine. Les têtes sont levées, bouche bée. Les enfants observent cette nature inconnue dans laquelle se sont étroitement imbriquées les activités humaines : constructions navales, carrières, aires touristiques... A côté de l'embarcation, un petit îlot accueille quelques aigrettes. Les oiseaux dorment. « Là, au moins, ils sont protégés des renards. »

L'hôtel des échassiers

Derrière le brassage de l’eau chassée par le bateau, les chants d’oiseaux. Toile sonore de l'histoire de l'hôtel-restaurant des hérons racontée par le naturaliste. « A l'aise dans les milieux peu profonds, ces échassiers aux grandes pattes peuvent facilement attraper les poissons qui passent juste là, derrière la digue aménagée le long du fleuve pour en améliorer le débit. Les roseaux leur servent d’abri », explique-t-il.
Des reflets verts s'irisent au soleil. Aulnes foncés et peupliers blancs colorent la surface du fleuve. Les élèves, excités, cherchent des traces de castors. Dans les yeux bleus de Yann, on lit l'amusement et l'empreinte de son enfance vécue « dans une famille tournée nature » . Il nage dans son élément. Il sait que travailler avec des enfants comporte de véritables enjeux, un moyen d’apporter des clés d'analyse. Une première prise de conscience qui, comme le fleuve, coule à son rythme pour grandir et devenir mer.

Yann Le Couviour

  • 1974 : naissance à Arles, en Camargue.
  • 1992 : Baccalauréat option mathématique.
  • 1995 : BTS Gestion et Protection de la Nature, à Romans-sur-Isère.
  • 1997 : animateur au marais du Vigueirat.
  • 2004 : devient salarié du CPIE Rhône-Pays d’Arles.
Paysage observé par les enfants durant leur balade guidée le long du Rhône. / © Emilie Ballif

Des clés pour agir

Devenir animateur nature

En Suisse:

En France:

Pour les enseignants

  • La plateforme suisse d’éducation à l’environnement regroupe de nombreuses infos pour accompagner des scolaires, du matériel pédagogique et des formations pour les enseignants
  • L’Office fédéral de l’environnement met en avant des idées, liens et financements

  • Le Réseau école et nature rassemble de nombreuses informations sur l’éducation à l’environnement, la façon de monter un projet, les subventions existantes, les métiers… Une aide importante pour quiconque s’intéresse à ces domaine

  • Le site L’eau et le vivant, spécialisé pour le secondaire, propose des fiches d’activités et de connaissances sur l’écologie triées par niveau de classe

  • Un dossier complet pour réussir à créer son propre projet. Cadre réglementaire, activités possibles, moyens, partenariats, type de pédagogie, intervenants et fiches repères, tout y est

Un peu de lecture

Couverture de La Salamandre n°207

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 207
Décembre 2011 - Janvier 2012
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir