De sable et d’eau fraîche

Bassin d'Arcachon / © Karine Richard

Son nom évoque le sable argenté surlignant l’infiniment bleu, le goût iodé d’une huître et l’odeur de la résine de pin. Nous voici au bord du bassin d’Arcachon, entre Landes et golfe de Gascogne.

Avatar de Karine Richard
- Mis à jour le
Article d'origine par

Dans les rues d’Arès, souriant village de la pointe nord du bassin, la « petite mer intérieure » se fait désirer. Patience ! Plus que quelques mètres et le paysage s’ouvre totalement sur la lagune.

Marins d’eau douce s’abstenir !

C’est marée basse et les embarcations semblent figées. Au loin, par-dessus les eaux, se dessinent la forêt dunaire de la presqu’île du cap Ferret et de l’autre côté, la ville d’Arcachon. Entre ces deux langues de sable, le bassin d’Arcachon s’ouvre sur l’océan. Que les eaux calmes des bords de la lagune ne nous trompent pas. Au large se joue un perpétuel mouvement. Courant marin, houle, marées et eaux douces se mêlent et s’affrontent, déplaçant sans cesse les bancs de sable et modifiant les passes navigables. Même les marins les plus expérimentés redoutent le goulet d’entrée du bassin d’Arcachon !

Bons becs dans la vase

La marée remonte, accompagnée de petites troupes de bêtes à plumes. Sur les bords de la conche de Saint-Brice, à quelques encablures d’Arès, la plage s’anime. Un rideau de tamaris ou d’arbousiers, une bonne lorgnette et quel spectacle ! Gravelots et chevaliers dénichent dans leurs cachettes de petits crustacés. Le geste est rapide et habile.

Promenade au bassin d'Arcachon

Des rejets typiques d’arénicoles, gourmandises appréciées des petits échassiers. / © Karine Richard

Plus loin, courlis et barges enfoncent leur long bec dans le sable vaseux, à la recherche de drôles de friandises : les arénicoles. Ces vers, qui rejettent derrière eux des petits tortillons de sédiments, ont laissé sur la plage une quantité impressionnante de ces indices. Sûr que les oiseaux trouveront de quoi reprendre des forces. Pour nombre de ces limicoles, il s’agit ici d’une halte migratoire. Leur périple se poursuivra ensuite vers le nord. Bon vent !

Marchand de sable

Sur la frange du littoral, les pins, attaqués par le vent, le sable et les embruns salés, dressent leurs silhouettes torturées. Le pin maritime résiste, cicatrisant sans cesse ses blessures. Tant et si bien que les hommes l’ont choisi pour fixer le sol sablonneux des Landes et lutter contre l’érosion. Aujourd’hui, cultivé de façon intensive, le fameux pin des Landes offre trop souvent un paysage uniforme. Mais à Saint-Brice, dans la forêt du Coulin, il en est autrement. Pins, chênes pédonculés et tauzins se mêlent au sous-bois d’ajoncs et de genêts fleuris. Le long du chemin, les tapis du délicat mélampyre succèdent aux longues fougères aigles. Il y a tant de diversité dans ce bouquet d’aquarelles vertes et jaunes. Une forêt comme il est permis d’en rêver…

Magicienne des prés salés

Végétation des prés salés / © Karine Richard

Dans les prés salés poussent des plantes aux pouvoirs extraordinaires! Sol vaseux gorgé de sel, va-et- vient des marées, assèchement… rien ne les arrête. A chacune sa recette : accumuler l’eau dans les cellules, évacuer le sel par les feuilles ou encore concentrer ce dernier dans une feuille destinée à mourir. Autant dire que les prétendantes à ces conditions de vie extrêmes sont rares. Seul un petit nombre d’espèces telles que la salicorne, la lavande de mer, l’obione ou encore la bette maritime parviennent à se développer, occupant des étages plus ou moins inondés par les marées. Et cela suffit pour que la magie opère. Entre terre et mer, alevins, mollusques, batraciens, petits rongeurs, oiseaux d’eau et carnivores trouvent abri et nourriture. La première impression de monotonie, que donnent souvent les prés salés, disparaît rapidement. La vie foisonne. Il paraît même que ce milieu naturel produit plus de matière que la forêt amazonienne.

Itinéraire

Accédez à la carte détaillée de cette balade dans le PDF en bas de page.

Balade 1 - couleur rouge

Saint-brice

Durée: 3h30

  • Depuis la plage d’Arès (1), longer le bassin vers le sud-est.
  • A St-Brice (2), après la baignade estivale, rejoindre à gauche le chemin qui borde l’étang. Le suivre à droite (passerelle).
  • A l’intersection (3), franchir le pont en bois à droite. Longer le bassin jusqu’à la pointe des Quinconces (4) (sentier du littoral).
  • De là, continuer à gauche puis longer l’étang.
  • Après l’étang, prendre la piste à gauche.
  • A la maison ostréicole « Ducamin » (5), rejoindre à gauche le chemin en bord de forêt.
  • Le longer puis, au banc bleu, tourner à droite (6). Prendre le chemin forestier.
  • A l’intersection (7), tourner à gauche puis tout droit. Un peu avant la D3 (8), virer à gauche : longer le ruisseau.
  • Puis passer à gauche des ganivelles (palissades girondines) et franchir le pont en bois (3).
  • Retour en sens inverse.
  • A (9) Présence de tortues cistudes. Après le pont en bois, passer à droite entre les deux étangs. Puis virer à droite et prendre la première sente. Avancer discrètement sur la presqu’île et observer les bois flottants à gauche.

Balade 2 - couleur orange

Réserve naturelle des prés salés

Durée: 2h

  • Depuis le port ostréicole d’Arès (1), rejoindre la Réserve.
  • Suivre le chemin entre les anciens réservoirs à poissons et les prés salés.
  • Franchir le pont du canal de Lège (2) et suivre le sentier du littoral (poteaux pointe verte « sentier de visite »).
  • A la lisière de la forêt, longer sur 450 m.
  • Monter dans la forêt (3).
  • Descendre et rejoindre la piste à droite. La suivre sur 200 m.
  • Poursuivre le sentier fléché (4).
  • Passer derrière le parc de bateaux (5) et rejoindre la D106 (prudence !).
  • Au panneau « Claouey » (6), prendre à gauche.
  • Rejoindre l’arrêt de bus « Jane de Boy » par l’avenue des Hérons (7). Bus 601 vers Arès ou Cap-Ferret.

Accès en train, en bus

Gare SNCF de Bordeaux Saint-Jean Correspondance sortie Belcier : bus Trans-Gironde, ligne 601, jusqu’à Arès. Citram Aquitaine +33 (0)5 56 43 68 43. Possibilité de transport de vélos (si place libre en soute). Pas de circulation le 1er mai.

Infos - Hébergement

Visiter le port ostréicole d’Arès. Dégustation d’huîtres « sur le pouce » !

Louer des vélos à Arès et profiter des pistes cyclables. Maison du Tourisme de la Gironde +33 (0)5 56 52 61 40,

Rejoindre l’océan : bus Trans-Gironde 601, jusqu’à « La Pointe » du cap Ferret.

Office de tourisme d’Arès +33 (0)5 56 60 18 07. Visite de sites naturalistes. S’y procurer un annuaire des marées.

Réserve naturelle des Prés salés d’Arès et de Lège. Organisme gestionnaire : +33 (0)5 62 20 75 53.

Les règles d’or

  • La Réserve naturelle se visite obligatoirement à marée basse
  • Chiens et vélos non autorisés sur la Réserve
  • La marée haute permet l’observation d’oiseaux à St-Brice
  • Se protéger du soleil (chapeau, lunettes et crème)
  • N’oubliez pas vos jumelles !
Couverture de La Salamandre n°197

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 197
Avril - Mai 2010
Article N° complet

Réagir