Epinards au chalet

Feuille de chenopode bon-Henri / © Mirko D'Inverno

Vous êtes cet été à la montagne, chouette! Voici une recette simple et délicieuse que vous pouvez tester avec une véritable plante à tout faire : le chénopode bon-Henri ou épinard sauvage.

Avatar de Rédaction
- Mis à jour le
Article d'origine par

Le bon-Henri forme volontiers des colonies nombreuses autour des chalets d'alpage, dans les décombres ou à proximité des reposoirs à bétail, souvent en compagnie de l'ortie et du rumex alpin, deux autres sauvageonnes comestibles. On reconnaît l'épinard sauvage à ses feuilles triangulaires en forme de pointes de flèches recouvertes sur la face inférieure de minuscules billes blanchâtres farineuses. Goûtez en salade ses jeunes feuilles ou cuisez-les en légume quand elles deviennent plus coriaces.

Chénopode Bon-Henri ou épinard sauvage / © Antoine Richard

Asperges montagnardes

Ingrédients

  • 25 jeunes inflorescences de chénopode bon-Henri
  • Un filet d'huile d'olive
  • Du jus de citron
  • Une pincée de sel

Préparation

  • Cueillez des inflorescences de chénopode assez jeunes pour se détacher facilement entre le pouce et l'index.
  • Les faire cuire brièvement à la vapeur en leur conservant un peu de leur croquant.
  • Servir avec un filet d'huile d'olive, du jus de citron et une pincée de sel.

Recette de François Couplan

Couverture de La Salamandre n°234

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 234
Juin - Juillet 2016
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir