Ep.11 – L’arum, prison dorée

Dans la forêt, il y a de curieux cornets verts clairs. Ce sont les fleurs d’une plante incroyable, l’arum ou gouet.

Avatar de Julien Perrot
- Mis à jour le
Publié par

Bonjour, aujourd’hui, dans la forêt, il y a de curieux cornets verts clairs. Ce sont les fleurs d’une plante incroyable, l’arum ou gouet. Au début du printemps, il y a d’abord des feuilles qui ressemblent à des épinards. Attention, elles sont truffées de petits cristaux qui piquent la langue. Si vous voulez essayer, attention la dose! Bientôt, comme un gros chapeau pointu qui pousse et qui s’ouvre.
L’organe brun au milieu de la fleur dégage une odeur pas très agréable mais dont raffolent de petites mouches appelées psychoda. Elles se posent à l’intérieur du cornet tout lisse et glissent à l’intérieur jusqu’à une petite chambrette. Carnivore, l’arum? Pas sûr. Allez, on va l’ouvrir. J’ai évidemment mon couteau suisse salamandre.
Ah, justement des petits moucherons. D’abord une collerette de fleurs stériles pour empêcher toute remontée, en dessous des fleurs mâles pleines de pollen, en-dessous des fleurs femelles qui produisent un liquide sucré. Celui-ci nourrit les moucherons qui sont également réchauffés par l’axe central qui maintient de nuit une température entre 15 et 20°C. Au bout de trois jours, l’arum fane et les moucherons iront se faire prendre ailleurs pour polliniser cette curiosité.
Trop fort. Sauf que parfois, il y a des gros malins qui viennent croquer le piège… Et parfois, ça finit plutôt mal…

Retrouvez tous les épisodes de La minute nature ou abonnez-vous à sa chaîne YouTube.

Réagir