L’eau du robinet de 2,8 millions de Français serait polluée

Pesticides, nitrates et bactéries pollueraient l'eau du robinet de 2,8 millions de Français, selon l'UFC-Que Choisir / © Steve Johnson

La quasi-totalité des Français peuvent boire sans crainte l'eau du robinet, mais 2,8 millions de personnes n'ont accès qu'à une eau polluée d’après l’Union fédérale des consommateurs UFC-Que Choisir.

Avatar de Nathalie Jollien
- Mis à jour le
Publié par

En France, l’eau du robinet est l’une des denrées des plus contrôlées. Elle fait l’objet d’un suivi sanitaire permanent, destiné à en garantir la sécurité des citoyens.

Or, pesticides, nitrates ou plomb pollueraient l’eau du robinet de certains Français, annonçait UFC-Que Choisir dans une étude publiée le 26 janvier 2017. Pour arriver à ce triste constat, l’association de consommateurs a synthétisé les analyses de l’eau effectuées entre février 2014 et août 2016, sur les 36’568 communes de France métropolitaine, publiées sur le site du ministère de la Santé, pour 50 contaminants et paramètres physico-chimiques.

D’après cette étude, ce sont essentiellement les petites communes rurales qui seraient touchées. Sur le site de l’association, une carte interactive permet aux consommateurs de se renseigner sur la qualité de leur eau.

Pesticides, nitrates et bactéries

Ces pollutions seraient surtout causées par les pesticides utilisés en agriculture. Selon l’UFC, 5 % des réseaux de distribution d’eau sont contaminés, ce qui représente 2 millions de consommateurs. Les molécules retrouvées dans l’eau sont essentiellement des herbicides comme l’atrazine, «une substance désormais interdite mais particulièrement rémanente dans l’environnement», précise l’association. Viennent ensuite les nitrates, qui polluent l’eau de près de 200’000 consommateurs, en particulier dans le Loiret, la Seine-et-Marne, l’Yonne, l’Aube, la Marne, le Pas-de-Calais et la Somme. Soit 0,8 % des réseaux dans 370 communes.

Robinet d'eau pollution Français

© Nozac

Les contaminations bactériennes sont également sources de pollution, sur le 0,7 % des réseaux dans 253 communes. Elles touchent surtout les petites localités rurales de montagne (Alpes, Massif central, Pyrénées). Elles seraient dues «aux défauts de surveillance ou à la vétusté des installations».

Reste que la qualité des eaux est bonne sur la majorité du territoire. D’après l’UFC, ce n’est pas parce que l’agriculture aurait corrigé ses pratiques mais à cause d’une «coûteuse dépollution financée à 87 % par les consommateurs et seulement à 6 % par les agriculteurs». L’association réclame donc l’application du principe « pollueur-payeur » notamment via une augmentation de la taxation des pesticides.

Les bons gestes

Robinet d'eau pollution Français

© Dan Goodwin

Pour finir, voici quelques conseils de l’UFC pour les consommateurs.

1- Laissez couler l’eau quelques instants avant de la boire. Dans le cas où l’odeur est marquée, il suffit de laisser l’eau s’aérer, par exemple dans une carafe ouverte.

2- Lorsque la concentration en nitrates est comprise entre 50 et 100 mg/l, l’eau ne doit pas être consommée par les femmes enceintes et les nourrissons. Si elle est égale ou supérieure à 100 mg/l, l’eau ne doit être utilisée pour aucun usage alimentaire.

3- Lorsque l’eau est très alcaline (pH supérieur à 9), il est déconseillé de l’utiliser pour la toilette, car elle peut être irritante pour l’œil ou la peau.

Adoptez 10 gestes simples pour accueillir la biodiversité et privilégier les méthodes alternatives aux pesticides dans votre jardin.

L'eau, c'est la vie et un élément essentiel pour nos écosystèmes. Retrouvez une petite leçon de philosophie dans notre article : L'eau, la vie !

Articles sur le même sujet

Réagir