Etiquettés au berceau

Quelles sont les causes de mortalité des chevreuils marqués ?

Depuis presque un demi-siècle, gardes-faunes, chasseurs et naturalistes marquent des faons suisses. Un suivi du chevreuil unique en Europe.

Avatar de Alessandro Staehli
- Mis à jour le
Article d'origine par
Chargement
En mai-juin, les marqueurs recherchent les faons dans les prés et leur fixent un badge numéroté à l’oreille. Le sexe, la localisation ainsi que d’autres paramètres sont répertoriés. En mai-juin, les marqueurs recherchent les faons dans les prés et leur fixent un badge numéroté à l’oreille. Le sexe, la localisation ainsi que d’autres paramètres sont répertoriés.
Les chevrettes peuvent accoucher entre mars et août. Mais les marquages révèlent que les naissances se concentrent sur quelques semaines entre mai et juin. Grâce à cette synchronisation, les faons ont plus de chance de survivre aux prédateurs.
En 2015 les gardes-faunes ont marqué deux portées exceptionnelles de quatre faons. En moyenne, la chevrette met bas deux petits par année, parfois un seul ou trois.
Au-dessous de 500 m d’altitude, plus de 90 % des chevreuils morts ont été retrouvés à moins de 5 km de leur lieu de naissance. Au-dessus de 1500 m, chevrettes et brocards sont moins sédentaires.
Un brocard marqué à Marmorera dans les Grisons a été retrouvé mort 5 ans plus tard à 109 km de distance dans le canton de Zurich, un record ! En tenant compte du relief et des obstacles qui séparent ces deux régions, il est probable qu’il ait parcouru au moins 150 km. Chez les chevrettes, le plus grand déplacement observé entre naissance et mort est de 91 km.
66 % des individus retrouvés sans vie ont moins de 2 ans, ce qui prouve la forte mortalité des jeunes chevreuils.
Marquée à sa naissance en mai 1997 à Klosters dans les Grisons, la chevrette n° 5390 est morte à 2 km de là en septembre 2015, âgée de 18 ans et 4 mois. Un record pour la Suisse. Elle a survécu aux hivers rigoureux de ‘98-’99 et ‘99-2000. Des 20 faons qu’elle a mis au monde, 14 ont été marqués par le même garde-faune.
La date, le lieu et les circonstances de la mort sont centralisés par Wildtier Schweiz. Signalez toujours la découverte d’un chevreuil mort portant une marque auriculaire sur goo.gl/W4v4NO
Estimée à 3 % par la statistique de la chasse, la mortalité due aux machines agricoles s’élève en réalité à au moins 8 %. De nombreux faons périssent lors des fauches printanières.
Après le fusil, la voiture est le plus grand prédateur du chevreuil avec 14 % des décès.
64 % des chevreuils retrouvés sont tombés sous les balles des chasseurs.
10 % causes non connues
La prédation et les maladies provoqueraient chacune 2 % des décès. Mais ces pourcentages sont probablement sous-estimés car souvent dans ces deux cas les marques auriculaires des chevreuils morts ne sont pas retrouvées.
Des chevreuils étiquettés au berceau - La Salamandre

Maik Rehnus

Maik Rehnus

Biologiste responsable du programme de marquage des faons chez Wildtier Schweiz.

46 ans et pas une ride

Maik Rehnus, le chevreuil est l’ongulé le plus abondant de suisse. Un suivi à long terme est-il nécessaire ?

Ce vaste programme financé par l’Office fédéral de l’environnement depuis 1971 permet de mieux connaître cet animal populaire. Vu qu’il colonise toutes sortes d’habitats, c’est un ambassadeur de l’état de l’écosystème. Autrement dit, si l’on constate un problème chez le chevreuil, ça peut être un signal d’alarme pour d’autres espèces. L’énorme quantité de données déjà récoltées est un référentiel précieux pour évaluer les changements du paysage.

Comme par exemple l’urbanisation ?

Tout à fait. L’expansion d’une agglomération ou la construction d’une nouvelle route peuvent occasionner des accidents avec des chevreuils et entraver leur dispersion. Ce suivi nous permet d’en prendre conscience et d’intervenir par exemple en construisant un passage à faune ou en installant des panneaux signalétiques sur les routes.

Les marquages auriculaires sont-ils encore utiles à l’époque des balises GPS ?

Ce sont des techniques complémentaires avec une résolution différente. Notre procédure a l’avantage de nous fournir les informations dont on a besoin à large échelle, de manière simple et à moindre coût. Les émetteurs GPS sont beaucoup plus coûteux et ont une durée de vie courte.

Jusqu’ici, les cantons romands ont peu participé aux marquages. Comment les motiver?

Une chevrette marquée en 2010 dans le canton de Soleure vient d’être retrouvée dans le Jura… Un clin d’œil du chevreuil pour inviter la Suisse romande à participer ? Les chasseurs et les naturalistes intéressés peuvent demander une autorisation cantonale pour contribuer au marquage dans leur région

Signalez toujours la découverte d’un chevreuil mort portant une marque auriculaire sur goo.gl/W4v4NO.

Retrouvez tous les articles du dossier : Le chevreuil sort du bois.

Couverture de La Salamandre n°239

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 239
Avril - Mai 2017
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir