Déroute sur la route

Les grenouilles sont plus habiles que les crapauds pour traverser rapidement une route. N’empêche que le voyage s’arrête net pour beaucoup d’entre elles. / © Matthieu Berroneau

Chaque printemps, c’est le carnage. Ou quand notre extrême mobilité entrave mortellement celle d'autres terriens.

Avatar de Julien Perrot
- Mis à jour le
Article d'origine par

Une fois adultes, les grenouilles rousses migrent chaque printemps sur une distance pouvant atteindre deux kilomètres dans un sens puis dans l'autre. Pour des petits animaux aux capacités locomotrices limitées, c’est un véritable exploit, d'autant plus qu'il s'accomplit le ventre vide. Il sera temps de manger plus tard.

Dès que l’animal quitte son habitat familier, les risques de prédation augmentent. Et puis, il ne faut pas se perdre en chemin. Pourtant, au ras du sol, il est difficile d’y voir au-delà de la prochaine racine. Impossible également de se repérer à l’ouïe car leur chant nuptial ne porte pas loin. Heureusement, elles sont sensibles à la position des astres ainsi qu’au magnétisme terrestre. Et surtout, elles ont mémorisé le parfum unique dans lequel elles ont baigné en tant que têtards. Car chaque plan d’eau dégage une odeur particulière selon sa chimie et les êtres vivants qui le peuplent. Ainsi les grenouilles perçoivent-elles à distance le but de leur voyage.

Couple de crapauds communs / © Sam Hobson

Hélas, il y a toutes ces routes et voies de chemin de fer qui favorisent nos déplacements mais coupent ceux de la faune sauvage en morcelant nos paysages à l'extrême. Nous n'y pensons même plus ! Les talents prodigieux de la grenouille lui sont de peu d'utilité devant le pneu d’un bolide lancé à 80 kilomètres à l’heure. Alors, le soir pluvieux du grand voyage tourne souvent au massacre. Sans mesures de protection, cela suffit pour faire disparaître une population entière en quelques années.

Déroute sur la route pour les grenouilles - La Salamandre mâles Couple de grenouilles rousses

Couple de grenouilles rousses (deux mâles) / © Cyril Ruoso

Question de sexe

Les mâles grenouilles rousses migrent en général une ou deux nuits avant les femelles. Plus remuants, ils paraissent plus nombreux… ce qui n’est pas tout à fait faux : les femelles ne viennent pas se reproduire chaque année. Parfois, un don Juan particulièrement entreprenant parvient à se fixer sur le dos d’une partenaire avant d’arriver dans l’eau.

Deuxième vague

La migration explosive et massive des grenouilles agiles puis des grenouilles rousses marque le début de la saison des amphibiens. Puis c’est au tour des crapauds communs et des tritons de prendre la route.

Déroute sur la route pour les grenouilles - La Salamandre bénévoles passage souterrain crapauduc grenouille crapaud route migration

Des bénévoles vident un passage souterrain appelé crapauduc. / © Hélène Tobler

SOS grenouilles

Certaines routes sont parfois fermées les nuits de forte migration. Des passages souterrains appelés crapauducs peuvent aussi être aménagés. Mais dans la plupart des cas, c’est la pose de barrières plastifiées et de seaux pour recueillir les animaux qui permet de limiter les dégâts. Des bénévoles doivent patrouiller soir et matin pour vider les récipients et faire traverser les animaux.

Chez les grenouilles, les agiles sont les premières à se réveiller. Reportage aux portes de Genève.

Ils se mouillent pour les grenouilles. Quelques exemples pour se donner des idées.

Retrouvez tous les articles du dossier : Le silence des grenouilles.

Couverture de La Salamandre n°238

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 238
Février - Mars 2017
Article N° complet

Réagir