Demoiselle ou libellule?

Article extrait du dossier Libellules, les filles de l'air
Libellule dans la rosée du matin / © Bruno Guenard

Avec près de 6000 espèces dans le monde et seulement 135 en Europe (dont 90 en France et 80 en Suisse), les odonates forment un ordre d'insectes peu diversifié comparé aux 120'000 papillons ou aux 300'000 coléoptères répertoriés sur Terre.

Avatar de Fleur Daugey
- Mis à jour le
Article d'origine par
demoiselle

Zygoptère signifie « qui a les ailes jointes », comme chez ce caloptéryx éclatant. Seuls les lestes se posent parfois avec les ailes semi-étendues. / © Stéphane Hette

Brindilles volantes

Communément appelées libellules, les membres de l'ordre des odonates se divisent en deux groupes : les zygoptères, ou demoiselles, et les anisoptères, ou libellules vraies. L'Europe abrite quatre familles de zygoptères. Ils sont les plus fins des odonates et se reconnaissent à leurs ailes jointes lorsqu'ils se perchent. Leurs yeux sont bien séparés de chaque côté de la tête et ils volent de manière plus nerveuse, hésitante et lente que les anisoptères. Les odonatologues se sont faits poètes et les ont dotés de noms aussi délicats qu'évocateurs. Naïade aux yeux rouges, petite nymphe au corps de feu ou encore déesse précieuse.

Libellule

Anisoptère signifie « dont les ailes ne sont pas identiques ». Comme chez cette aeschne bleue, les postérieures sont plus larges que les antérieures. / © Stéphane Hette

Aéronefs robustes

Les anisoptères regroupent les plus grandes libellules et les plus puissantes. Parmi les six familles européennes, l'anax empereur tient le haut du pavé avec 12 cm d'envergure. Quand elles sont posées, ces libellules maintiennent leurs ailes écartées à l'horizontale ou vers l'avant du corps. Leurs yeux énormes occupent pratiquement toute la place sur la tête et se touchent toujours en un point au moins, sauf dans la famille des gomphidés. Certaines sont des  percheuses qui se postent sur une tige à l'affût de proies tandis que d'autres ne se posent pratiquement jamais et sont nommées patrouilleuses . Elles ne consentent à se poser qu'en cas de mauvais temps.

Couverture de La Salamandre n°210

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 210
Juin - Juillet 2012
Article N° complet

Réagir