Frisson garanti au rayon fraises – étape#18

© Jean-Philippe Paul

Je l'espérais autant que je la craignais en m'approchant du tas de pierres aménagé spécialement pour elle. Ce soir, l'immense couleuvre verte et jaune est là !

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Publié par

Il fait une chaleur moite en ce début de soirée quand je décide de ramasser un peu d'herbe coupée pour pailler les pieds de tomates, de courgettes et de concombres. Je passe près du tas de pierre et j'y jette un coup d'œil rituel. J'espère chaque fois revoir un lézard vert comme il y a quelques années...

Cette fois, quelque chose bouge ! C'est un serpent qui se faufile à reculons dans une anfractuosité du monticule à mon approche. Une couleuvre verte et jaune ! Ma joie d'avoir enfin attiré un tel reptile dans le jardin s'accompagne de petits frissons dans le dos. Je ne peux m'empêcher de penser que les fraisiers qui bordent ce pierrier lui feront un parfait abri végétal lors des fortes chaleurs et que les prochaines cueillettes seront moins sereines. La bête est magnifique dans sa robe brillante en mosaïque jaune pâle et noir. Elle me fait face et je vois sa langue bifide qui sort régulièrement : c'est la symbolique même de cet animal impressionnant.

Qu'on le veuille ou non, hormis pour les herpétologues passionnés, les serpents provoquent presque toujours un sentiment de crainte. Parfois jusqu'à la violence et l'archarnement. J'ai souvenir d'un nombre inavouable de couleuvres assomées ou décapitées à coup de pioche dans les jardins de mon village d'enfance. Aujourd'hui encore, malgré la sensibilisation sur l'utilité de ces animaux protégés généralement inoffensifs, les témoignages de leur destruction sont monnaie courante.

Reste ici belle et grande couleuvre, l'honneur de ta présence vaut bien une chair de poule et une pointe de piment dans la récolte de fraises !

Le 23 mai 2017 - étape#18

Relire notre article Pourquoi les reptiles se chauffent-ils au soleil ?

Notre Miniguide Les Reptiles.

La voisine la couleuvre donne des frissons - La Salamandre

Etape 18 de Mon voyage au jardin. / © Jean-Philippe Paul

Suivez chaque semaine l'itinéraire de ce voyage plein de surprises 100 % nature entre le jardin et le pas de la porte. Chaque fois, c'est une observation véritable, datée, localisée et illustrée dans ce carnet de route.

Retrouvez l'étape#17 Rendez-vous en terre inconnue

Une semaine sur deux, Mon voyage au jardin est envoyé par e-mail aux abonnés de la rubrique.

Articles sur le même sujet

Réagir