Les astronautes de la litière

Article extrait du dossier Voyage au centre de la terre
Sminthurides aquaticus / © Philippe Lebeaux

Vol en orbite autour de la galaxie des collemboles, sidérants petits aliens des feuilles mortes.

Avatar de Alessandro Staehli
- Mis à jour le
Article d'origine par

Qui a dit que pour explorer l'immensité de l'Univers il faut un puissant télescope ? Commençons déjà par un petit tour en forêt. Tiens, et si on écartait délicatement ces feuilles fraîchement tombées… FFFFFFT ! Une étoile filante frôle un trou noir rempli d'humus et atterrit tant bien que mal sur un astéroïde en forme de gland. Vite, une loupe ! Cette étrange créature globuleuse et sans ailes porte une fourche à deux dents sous son ventre, la furca.

« Le collembole peut la débloquer en moins de 50 millièmes de seconde pour se catapulter en l'air » , explique le photographe Philippe Lebeaux.

Neanura muscorum / © Philippe Lebeaux

Ces sauteurs étranges qui se déplacent par bonds et par vaux vivent quasiment partout : à la surface des flaques d'eau, sur les fleurs ou les arbres et surtout dans le sol. Leur stratégie ? Rester à l'abri et où la nourriture abonde… C'est-à-dire dans la terre. « Malgré cette large distribution, 8000 espèces seulement ont été décrites jusqu'ici. » Il y en aurait presque dix fois plus à découvrir.

L'aspect des collemboles est particulièrement varié. En profondeur, ils sont souvent blancs, de petite taille, avec une furca réduite ou absente. En revanche, les espèces de la litière sont bien équipées pour le saut. Elles affichent aussi des couleurs vives et des coupes originales. Comme les scaphandres qui protègent les cosmonautes dans l'espace, leurs pigments les protègent contre les ultraviolets. Alors que poils et écailles atténuent les variations de température et d'humidité.

Longtemps pris pour des insectes avec lesquels ils ne partagent que le nombre de pattes, les collemboles seraient des cousins des crustacés apparus il y a 400 millions d'années.

Une galerie d'images surprenantes pour en savoir plus

Pour aller plus loin

Les collemboles témoins de la santé du sol ? Interview.

Portfolio avec d'autres images de Philippe Lebeaux.

Voulez-vous les voir bouger?

Couverture de La Salamandre n°236

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 236
Octobre - Novembre 2016
Article N° complet

Réagir