Cigogne Suisse a 40 ans

Tobias Salathé

Tobias Salathé, président de Cigogne Suisse revient sur quelques événements marquants de l'association et évoque le plan national pour cette espèce.

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Article d'origine par

Tobias Salathé, l’association Cigogne Suisse dont vous êtes le Président fête cette année ses 40 ans. Votre souvenir le plus marquant ?

Je me souviens avec émotion du départ en spirale d’une centaine de cigognes dans un thermique au-­dessus des marais de Larache, dans le nord-ouest du Maroc. Nous venions de lancer avec la Fondation Ciconia et nos collègues marocains un projet de conservation pour cette importante zone d’escale. Quelques jours plus tard, de retour en Suisse, le hasard a voulu que j’observe de nouveau une centaine de cigognes quittant le toit d’un immeuble industriel où elles avaient passé la nuit. Les mêmes ? Les choses de la nature sont souvent plus liées que certains ne le pensent.

Aujourd’hui, la cigogne fédère et le projet rayonne…

Oui. L’arrivée des cigognes nicheuses est régulièrement annoncée dans les médias car la population les attend comme un signal du printemps. Le modèle de réintroduction de la cigogne en Suisse a inspiré d’autres pays. Un réseau international de spécialistes recense tous les dix ans les cigognes à travers l’Europe et l’Afrique du Nord. Une quinzaine de Villages européens de la cigogne sont labellisés et jouent un rôle d’avant-garde dans la conservation des paysages agricoles traditionnels favorables à cet oiseau.

En Suisse, la cigogne blanche est-elle définitivement tirée d’affaire ?

Nous devons rester prudents. Les conditions climatiques souvent pluvieuses au printemps et les paysages agricoles pratiquement vidés d’insectes limitent fortement le succès de reproduction. Avec l’aide des autorités, notre association a élaboré un plan d’action national pour cette espèce. Nous devons maintenant le mettre en œuvre pour garantir un avenir radieux à ce bel échassier malgré l’urbanisation toujours plus forte de nos paysages.

storch-schweiz.ch

Couverture de La Salamandre n°233

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 233
Avril - Mai 2016
N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir