Chasse au sanglier radioactif

Avatar de Sofia Matos
- Mis à jour le
Publié par

Au menu: sanglier radioactif, par Ambroise Héritier

Les sangliers tirés en Suisse, particulièrement au Tessin, présentent des taux de Césium radioactif supérieurs à la valeur limite autorisée. Conséquence tardive de la catastrophe de Tchernobyl survenue en 1986.

L’affaire est née au Tessin, suite à un contrôle de routine réalisé par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Sur 340 sangliers analysés, 10 présentaient des taux supérieurs à la norme, allant jusqu’à cinq fois la valeur radioactive limite de 1250 becquerels (Bq) par kilogrammes. Le gibier a été confisqué par les autorités.

En cause, la contamination de la truffe du cerf, un champignon très répandu dont le porc sauvage raffole. Elaphomyces granulatus concentre dans ses tissus fongiques le bien triste souvenir de l’accident survenu à Tchernobyl 28 ans plus tôt. Le Sud des Alpes a été particulièrement sinistré en raison de pluies qui ont plaqué au sol le nuage contenant l’isotope de Césium-137 parti de la centrale ukrainienne.

Depuis, les retombées radioactives ont percolé dans le sol pour atteindre récemment la zone de prospection du champignon à environs 10 cm de profondeur. La truffe du cerf l’absorbe et l’accumule dans ses fructifications. Quand d’autres sources de nourriture viennent à manquer, les sangliers et écureuils roux recherchent activement ces truffes salvatrices, qui sont par ailleurs un excellent bioindicateur de la qualité du sol forestier. L’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL) a rendu publique une étude portant sur la truffe du cerf courant novembre. Si les résultats semblent inquiétants, il n’y aurait pas de quoi s’affoler.

Le champignon, peu goûteux, n’est pas une truffe au sens noble du terme et n’a rien à voir avec les truffes noires (Tuber melanosporum) et blanches (Tuber magnatum) utilisées en cuisine. Nos champignons de consommation étendent leur mycélium plus bas et possèdent des valeurs de Césium inférieures à la limite. Et le sanglier? Seuls de rares cas sont truffés d’éléments radioactifs. La viande importée est également sévèrement contrôlée.

Pour plus de détails: swissinfo

Un cas français dans les Vosges rapporté ici: Vosges Matin

Dessin réalisé par Ambroise Héritier

Articles sur le même sujet

Réagir