Un calendrier sur les merveilles de la nature

Rédacteur à La Salamandre et photographe naturaliste passionné, Alessandro Staehli présente son nouveau calendrier photo pour l’année 2017. Découvrez quelques aperçus de ce voyage haut en couleur.

Avatar de Alessandro Staehli
- Mis à jour le
Publié par

Douze clichés, choisis parmi mille et une rencontres en toutes saisons. Motivé par l’envie de transmettre ses émotions au travers de ses images, notre rédacteur Alessandro Staehli réalise depuis 5 ans un calendrier photo en y mettant tout son cœur et qui laisse voir toute sa sensibilité. Oubliez les éléphants, les tigres ou les girafes. Pas de plages caribéennes non plus, ni de dauphins. Le calendrier Indionature 2017 rend hommage à une nature parfois inconnue et très souvent oubliée... Celle de chez nous.

Rêver une année avec le calendrier

Avec beaucoup de respect et d’amour pour ses sujets, le photographe nous invite à partir pour 365 jours d’aventures sur les traces d’animaux libres et sauvages qui habitent en Suisse ou en France. C’est ainsi que sanglier, huppe fasciée, héron cendré, bouquetin des Alpes ou cerf élaphe se côtoient harmonieusement au fil des mois. La profondeur de leur regard et leur aura fabuleuse rendent palpable leur existence. C’est alors que les pages du calendrier prennent vie et invitent à (re)prendre conscience de cette nature perdue dans notre quotidien. Tel est le message crié par l’élégant papier noir, évidemment issu de forêts gérées durablement et imprimé en France.

De janvier à décembre, le calendrier nous saisit au cœur et attire notre regard sur ces précieuses beautés avec qui nous partageons le monde. Avec les temps qui courent, la biodiversité qui s’érode et l’environnement qui souffre, il nous faut des messages positifs pour continuer de lutter. Rêvons un peu et réjouissons-nous de l’année 2017.

Envie d’une touche de couleur et d’optimisme pour l’année à venir ? Le calendrier Indionature 2017 est en vente sur notre boutique (en Suisse uniquement).
Découvez l'univers du photographe Alessandro Staehli sur son site internet.

Articles sur le même sujet

Réagir