Atlas mis à jour

Hirondelle de fenêtre collectant de la boue pour son nid. / © Benoît Renevey

Vingt ans après la sortie du dernier Atlas des oiseaux nicheurs de Suisse, la Station ornithologique de Sempach lance une vaste campagne de terrain pour sa troisième édition. Le point avec Peter Knaus, chef du projet.

Avatar de Alessandro Staehli
- Mis à jour le
Article d'origine par
Peter Knaus

Peter Knaus

Comment ce nouvel atlas est-il réalisé ?

L'ensemble du territoire est partagé en un peu moins de 500 mailles de 10x10 km. Les ornithologues auront trois ans dès janvier 2013 pour lister les espèces nicheuses dans chacun de ces carrés et en faire un recensement quantitatif. L'atlas paraîtra vers 2018, après le contrôle des données et l'élaboration des cartes.

Pourquoi une nouvelle édition ?

Le monde des oiseaux est en constante évolution en raison des changements climatiques et des interférences humaines. La comparaison avec les anciennes données permettra de faire le point. Une démarche indispensable pour prendre des décisions ciblées pour la protection de la nature.

Deux oiseaux emblématiques ?

L'hirondelle de fenêtre nichait encore en ville dans les années 1950-60, alors qu'elle fait aujourd'hui partie de la liste rouge des espèces nicheuses. Le milan royal, au contraire, montre une évolution positive. Il a tendance à se sédentariser et colonise désormais la vallée du Rhône tout en avançant vers d'autres vallées alpines. L'atlas quantifiera ces changements.

Quels sont les acteurs impliqués dans ce travail ?

La station ornithologique coordonne le projet à l'échelle nationale et gère la banque de données. Mais la grande partie du terrain est réalisée par un bon millier de bénévoles. Grâce à la centralisation des observations sur ornitho.ch, tout le monde peut collaborer au projet, ce qui nous permet de mieux couvrir la surface du pays. Avis aux motivés !

Plus d'infos

Station ornithologique suisse

Site internet de l'Atlas

Couverture de La Salamandre n°210

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 210
Juin - Juillet 2012
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir