3 conseils pour observer la vie d’un vieux mur

« Les punaises s'agglutinent sur la mousse sèche en haut des murs. » / © Olivier Loir

Un mur en pierres sèches dans un jardin ou en pleine ville est un îlot de biodiversité bienvenu. Nos conseils pour en construire ou simplement observer ses habitants.

Avatar de Sofia Matos
- Mis à jour le
Article d'origine par

Aménager

Si vous possédez un bout de terrain, pourquoi ne pas vous offrir un plaisir ? Construire un muret en pierres sèches, non pas pour vous isoler des voisins mais pour enrichir votre jardin, surtout si vous l’orientez est-ouest face au soleil du sud. L’art de se passer de ciment est un savoir qui se perd. Certaines associations de protection de la nature proposent des formations. A défaut d’un mur, un simple tas de pierres peut déjà abriter de nombreux petits animaux.

Pour aller plus loin:

Documentez-vous avec Je construis un muret de pierres de Serge Lapouge

Visitez pierreseche.com

Ressentir

Lisez entre les pierres et collez votre nez aux parois moussues. Vus de très près, les végétaux du mur se transforment en une véritable forêt. Effleurez les pierres pour ressentir leur texture et leur température. Et si vous n’avez pas peur de passer pour un fou, faites-les parler en les tapotant avec un caillou. Retournez à différentes saisons, bloc-notes et crayon en main. Sans oublier l’autre côté du mur, un vrai monde parallèle soumis à d’autres conditions climatiques.

Surprendre

Avec ses écailles couleur pierre, le lézard des murailles passe souvent inaperçu, sauf quand il détale pour se cacher. Attentif et agile, le plus répandu des sauriens n’hésite pas à glisser son corps aplati entre les fissures. Il se montre quand la température dépasse 15°C, même en plein hiver. Repérez aux jumelles ses postes favoris. Puis postez-vous non loin de là pour guetter ses faits et gestes.

Pour aller plus loin

Découvrez la flore des pierres avec le Miniguide n°28: Plantes des murs

Assistez au réveil d'un mur de pierres sèches avec notre article associé Salut vieux mur !

Couverture de La Salamandre n°226

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 226
Février - Mars 2015
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir