La Salamandre n°239 sort du bois

Dans les champs, le chevreuil peut se nourrir de plantes cultivées comme le colza. / © U. Hilsmann / Sunbird Images

Tout le monde connaît le chevreuil. Vraiment ? Sortons un peu de la forêt pour découvrir celui qui est tout sauf un petit cerf.

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Article d'origine par

Au programme de ce printemps pas tout à fait comme les autres pour votre revue n° 239, des petites nouveautés à découvrir. D'abord une Salamandre plus près de vous qui adapte sa ligne éditoriale aux couleurs géographiques de ses lecteurs. Mais aussi une approche plus positive qui va chercher les solutions de terrain pour protéger la nature dans la rubrique On y croît. Enfin un traitement de l'actu modernisé avec la nouvelle rubrique L'infographique.

La nature reste bien sûr au cœur de cette nouvelle formule printanière. Héros du mois, le chevreuil, un herbivore fascinant trop souvent dans l'ombre de son grand cousin. Votre Salamandre d'avril-mai c'est aussi des nouvelles sur le front des frênes malades, des sauveteurs de jolies fleurs menacées des marais de montagne, la folie amoureuse du troglodyte mignon, un peintre naturaliste qui nous présente sa rivière secrète, une balade au soleil, la rencontre sensible avec l'edelweiss...

Salamandre 239 Le chevreuil sort du bois

La Salamandre n° 239 avril-mai 2017 / © Michael Breuer / Biosphoto

S'abonner ou commander en quelques clics, découvrir les revues jeunesses La Salamandre junior sur le chevreuil et La Petite Salamandre sur le lièvre, partir sur les sommets cet été pour découvrir les fleurs de montagne avec l'indispensable Miniguide...

A tous les étages - Film Salamandre

A tous les étages, un film de Marie Daniel et Fabien Mazzocco.

Un arbre, quelques buissons, un rideau d’herbes folles. Il n’en faut pas plus pour qu’un tout petit monde prenne vie entre deux champs... Découvrez A tous les étages le nouveau sur la haie Film de Marie Daniel et Fabien Mazzocco.

Voir la bande-annonce.

Couverture de La Salamandre n°239

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 239
Avril - Mai 2017
N° complet

Réagir