L’année du coq

© Tsunéhiko Kuwabara

Tsunéhiko Kuwabara célèbre 2017, l'année du coq dans le zodiaque chinois, avec un mâle de faisan rencontré dans les Yvelines.

Avatar de Tsunéhiko Kuwabara
- Mis à jour le
Publié par

« Chaque année, je réalise une carte de vœux avec les animaux du zodiaque chinois. 2017 étant l’année de coq, je suis à la recherche d'une jolie inspiration. Me promenant au sud de Coignières, dans les Yvelines, je fais décoller fortuitement une femelle de faisan de Colchide. Je me dit, "pourquoi pas un faisan pour ma carte, c’est un lointain cousin du coq après tout ! ". Je reste sur le sentier en espérant voir un mâle et après quelques minutes d’attente, il en apparaît justement un beau. Cette fois, je suis caché derrière un vieux chêne et j’ai le temps de détailler l’oiseau en entier avant qu’il ne disparaisse dans les fourrés. Ce superbe oiseau est rendu fort commun par l’apport de la population artificielle des chasseurs. Les deux que j’ai observés avaient une démarche méfiante. Ils ont dû apprendre le danger des bipèdes depuis l’ouverture de la chasse. Espérons qu’ils échapperont aux coups de fusil jusqu'à l’année de coq ! »

Par Tsunéhiko Kuwabara, à Coignières dans les Yvelines, le 16 décembre 2016.

Ce dessinateur naturaliste contribue avec plus de 20 autres artistes à notre rubrique dessin de la semaine, coordonnée par Jean-Philippe Paul.

dessin#129

Articles sur le même sujet

Réagir